Lieux de pouvoir à Paris, une carte qui dérange

D’ordinaire, les membres du microcosme parisien portent en sautoir leur appartenance à l’« élite ». Ils garnissent avec délice les notices biographiques du Who’s who ou du Bottin mondain, accordent des entretiens à la presse people, paradent dans les soirées. Tout cela est assumé, affiché, public. Mais il aura suffi que les « gilets jaunes » déplacent le terrain protestataire de quelques kilomètres vers l’ouest de la capitale pour que tout change. Et que dirigeants, possédants et prescripteurs se sentent physiquement menacés.
Source: Le Monde diplomatique, février 2019