Victimes du trafic d’être humains en Europe

Les relations internationales illicites continuent de s’épanouir. Au-delà des activités criminelles traditionnelles (drogue, armes, trafic des êtres humains et contrefaçons), les faillites frauduleuses et la corruption politique ou entrepreneuriale démontrent l’extrême difficulté de la lutte contre des activités qui utilisent les mêmes mécanismes que ceux de la mondialisation.
Source : Le Monde diplomatique