Frontière sino-russe

Source : Cécile Marin (Le Monde diplomatique, août 2018)