Face au « massacre » dans la Ghouta orientale, la communauté internationale indignée mais paralysée

Avec plus de 200 morts en trois jours, les bombardements menés par l’aviation syrienne sur l’enclave rebelle ont fait réagir la communauté internationale qui demande une trêve humanitaire.
Source : Le Monde